La coupe menstruelle : tout à savoir sur ça

La période de la menstruation est une période très cruciale dans la vie d’une femme. Il est donc indispensable à ces dernières de savoir quel type de protection hygiénique utiliser pendant ces périodes pour ne pas chopper les infections vaginales. Découvrez dans cet article les astuces à l’utilisation de la coupe menstruelle.

Coupe menstruelle : définition et comment l’insérer dans le vagin

La coupe menstruelle est un dispositif qu’on introduit dans le vagin dans, le but de recueillir le sang au cours de la menstruation. Mettre la coupe menstruelle pour la toute première fois vous sera un peu difficile mais au fil du temps vous serez habitué. Pour l’insérer vous devez d’abord, prendre une position confortable. Vous pouvez rester assis ou debout et relever l’un de vos jambes au bord du lit ou de la baignoire. De même vous pouvez toutefois vous allonger sur le dos. Une fois que vous avez pris la position qui vous convient, vous allez plier votre coupe et faire rentrer une partie à l’intérieur d’elle-même. Ensuite, introduisez-la dans le vagin de sorte à ce qu’elle retrouve la bonne position. Dès que votre coupe se retrouve dans votre vagin, elle s’ouvre d’elle-même et reprend sa forme initiale. Vous pouvez tout de même vérifier ça avec votre doigt. Pour finir, le retrait de la coupe se passe par le pincement de la base du coupe ou de l’insertion d’un doigt sur le côté de la coupe jusqu’à ce qu’elle s’enlève de votre vagin.

Les bienfaits liés à l’utilisation de la coupe menstruelle

Si les coupes menstruelles ne sont pas trop connues c’est parce que beaucoup de femmes ignorent les avantages qu’elles ont. Les avantages qu’ont les coupes menstruelles sont énormes. Elle s’adapte à tous les types de femmes et existe sous différentes tailles selon l’abondance du flux de sang. Elles sont économiques et écologiques. En effet, la coupe menstruelle est réutilisable jusqu’à un an. Elle absorbe trois fois plus de sang comparé à un tampon. De plus elle est très discrète sous les vêtements comparés aux serviettes hygiéniques et restreint les risques d’allergie, de sécheresse des muqueuses vaginales et de mycoses.

A lire :   Obésité, quand s’inquiéter ?